La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Inscrivez-vous à

l’info-lettre et vous serez tenu au courant des nouveautés, promotions, concours et vous recevrez des textes inspirants.

Vos informations demeureront confidentielles.

Courriel:
prenom:
nomdefamille:

Yoga des mains

Posté le 17/12/2018

Qu'est-ce que la réflexologie ?

La réflexologie, qu’elle soit plantaire ou palmaire procure une détente profonde et possède un aspect réparateur et préventif. Elle s’adapte aux besoins de chacun. permet une approche différente et complémentaire de la médecine allopathique.

La réflexologie vise à mobiliser les processus d'autoguérison du corps. Elle se pratique en exerçant une pression soutenue, avec le bout des doigts, sur des zones ou des points réflexes situés sur les pieds, les mains et les oreilles. Ces points correspondent à des organes ou des fonctions organiques.La réflexologie n’est pas une technique de massage, même si elle peut y ressembler à première vue. Elle serait davantage apparentée au shiatsu. La réflexologie ne prétend pas guérir des maux spécifiques. Elle cherche plutôt à apporter un certain soulagement à toutes sortes d’affections : maux de tête ou de dos, syndrome prémenstruel, stress, troubles respiratoires, etc.

Les grands principes

Nous connaissons encore mal le mécanisme d’action précis de la réflexologie. Il y a à ce jour peu ou pas d’explication à la topographie des zones réflexes et au mode d’action de la réflexologie.

Cependant, nous connaissons la notion de stimulation à distance. Lorsque l’on touche la peau, les informations reçues par celle-ci, passent d’abord par les nerfs de la colonne vertébrale pour atteindre ensuite différentes zones du cerveau et délivrer des informations. Celui-ci répond en renvoyant, toujours par la colonne, des influx nerveux vers les organes, les vaisseaux sanguins, les muscles…

La réflexologie s’appuie également sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise. C’est pourquoi son action vise à restaurer la bonne circulation de l’énergie vitale, le Qi, dans le corps.

Les zones réflexes ne se retrouvent pas exactement aux mêmes endroits sur les différentes chartes de réflexologie. Cela s’explique par deux facteurs. D’abord, la réflexologie est une approche encore empirique et expérimentale, l’identification de l’emplacement des points peut varier légèrement en fonction des recherches et de la pratique clinique. Ensuite, les points sur les chartes sont des points à rechercher. Leur emplacement différent un peu, selon la morphologie des individus. Ce qui ne représente bien sûr pas un problème pour le praticien expérimenté.

La réflexologie palmaire

La réflexologie palmaire est beaucoup moins connue et pratiquée. Nos mains, comme nos pieds, sont le miroir de notre corps. Les zones réflexes sont situées à la fois sur les doigts, dans la paume et sur le dessus des deux mains.

Les bienfaits de la réflexologie

Apporter de la détente et du mieux-être

En massant en autres les zones du plexus solaire, du diaphragme et des glandes surrénales, la réflexologie permet à la personne de lâcher prise, de prendre du recul, de digérer ses émotions tout en aidant l’organisme à lutter contre le stress, l’anxiété et la fatigue et de retrouver de l’énergie.

Soulager les douleurs

Les douleurs ostéo-musculaires répondent en général très bien à la réflexologie. En favorisant la détente de l’ensemble de l’organisme et en insistant plus particulièrement sur les zones réflexes des parties douloureuses du corps, la réflexologie soulage la douleur et permet d’entamer un processus d’auto-guérison. Elle est efficace dans le cas de maux de dos, de douleurs des cervicales,…

Stimuler les organes internes et soulager les troubles dits "fonctionnels"

La stimulation des zones réflexes des organes aide à rétablir le bon fonctionnement des grands systèmes de l’organisme : respiratoire, digestif, endocrinien, urinaire,… la réflexologie est très efficace pour tous les troubles fonctionnels : mauvaise digestion, constipation, syndrome prémenstruel,… C’est aussi un accompagnement idéal pour la femme enceinte, elle aide à réguler les petits maux liés à la grossesse ( insomnie, fatigue, mal de dos…).

Améliorer la circulation sanguine et lymphatique

Le travail des zones réflexes du système lymphatique et du système sanguin améliore la circulation sanguine et lymphatique. Les sensations de jambes lourdes, les pieds froids, les œdèmes au niveau des chevilles s’atténuent. L’élimination des toxines est facilitée et le système immunitaire renforcé.

Apporter du confort au malade et aux personnes en soin palliatif

Pour beaucoup de personnes atteintes de maladies sévères comme le cancer, la sclérose en plaques ou en soin palliatif, la réflexologie apporte un véritable confort. Elle aide à supporter les traitements parfois lourds et leurs effets secondaires. Elle contribue à une diminution de leur état d’anxiété et améliore leur qualité de vie. Elles ressentent un sentiment de détente et de mieux-être.

Maintenir en bonne santé et prévenir la maladie

En stimulant les systèmes lymphatique, endocrinien et les organes internes la réflexologie soutient nos défenses immunitaires, aide à gérer le stress responsable de nombreux maux et peut alors jouer un rôle important de prévention et de maintien d’une bonne santé.

Contre-indications de la réflexologie

La réflexologie est une approche qui ne semble pas comporter de risques importants. Toutefois, certaines précautions sont à prendre, entre autres auprès des femmes enceintes. En effet, certains points pourraient stimuler le déclenchement du travail ou augmenter les mouvements foetaux. La prudence serait aussi de mise pour les personnes ayant des problèmes liés aux systèmes circulatoire et lymphatique36. En cas de phlébite, d’artérite et de thrombose, la réflexologie est déconseillée.

La réflexologie est contre-indiquée aux personnes souffrants de traumatismes et d’inflammations des pieds (entorses, foulures, ecchymoses...),de maladies cardio-vasculaires, de troubles circulatoires (phlébite, thrombose), et durant les trois premiers mois de la grossesse. Certaines situations requièrent l'accord du médecin traitant.

Histoire de la réflexologie

Des illustrations et des textes anciens permettent de penser que les Chinois et les Égyptiens ont utilisé une forme de réflexologie des pieds durant l'Antiquité. En Occident, l'un des premiers ouvrages sur le sujet a été publié en 1582 par deux médecins européens, célèbres en leur temps, les Drs Adamus et Atatis.

La réflexologie moderne remonte aux travaux d’un médecin américain, le Dr William Fitzgerald. Tandis qu'il cherchait une méthode d'anesthésie en chirurgie mineure, il découvrit que la douleur éprouvée par ses patients diminuait s'il appliquait une pression sur certains points du corps. Sa théorie, élaborée en 1913, repose sur un modèle anatomique qui divise le corps en 10 zones énergétiques, allant de la tête aux pieds, chacune étant liée à des endroits précis du corps : les zones réflexes.

C'est Eunice Ingham (1889-1974), une physiothérapeute américaine assistante du Dr Fitzgerald, qui a mis au point, au début des années 1930 - à partir des découvertes de ce médecin -, la réflexologie telle qu'on la connaît aujourd'hui. Elle est l'auteure du premier traité de réflexologie moderne dans lequel l’ensemble du corps est littéralement « cartographié » sur les mains et les pieds.

Eunice Ingham a donné des séminaires partout en Amérique du Nord. Elle a aussi fondé la première école de réflexologie. Aujourd’hui nommée l’International Institute of Reflexology, cette école est dirigée par Dwight Byers, le neveu d'Eunice Ingham. Leur enseignement est offert dans plusieurs pays du monde.

L'avis du spécialiste

La réflexologie est une technique efficace qui a pour but de stimuler les facultés d’auto guérison du corps. Elle permet de libérer des blocages et des tensions au niveau physique, mental et émotionnel, et de soulager des maux de la vie quotidienne : stress, fatigue, mal de dos, troubles digestifs, constipation, troubles du sommeil… Il ne s’agit en aucun cas d’un traitement médical. La réflexologue ne fait pas de diagnostic.

La fréquence des séances dépend des troubles et de la réceptivité de l’organisme. Pour une problématique bien précise 2 ou 3 séances à 8 ou 10 jours d’intervalle peut être un bon rythme. Sinon, une visite chez votre réflexologue toutes les 3 ou 4 semaines permet un bon rééquilibrage et une bonne prévention. On peut également décider de recevoir une séance au début de chaque saison.

Rédaction : Noëlle Denis, réflexologue RNCP
Janvier 2018

Lire la suite »

L’utilisation des Malas au delà des aspects religieux

Posté le 06/11/2018

L’utilisation des Malas n’est pas soumise à la pratique religieuse et vous pouvez en bénéficier même si votre pratique de la méditation est tout à fait laïque. Vous pourrez l’utiliser comme un simple compteur, comme un chapelet, pour marquer objectivement la durée de chaque séance. Si vous utilisez des mantras, chaque répétition pourra être associée à une perle, et vous aurez ainsi un moyen simple de dépasser les impressions pour vous en tenir à des faits précis.

Surtout, les Malas peuvent avoir une symbolique plus forte. Vous aurez l’impression, à mesure que vous méditerez, d’emprunter les mêmes chemins, de tourner en rond. Vous pourriez alors avoir tendance à chercher de nouvelles méthodes, à utiliser de nouveaux mantras, à étudier de nouvelles idées, etc. Cette nouveauté peut être utile comme elle peut être divertissante et vous détourner de votre chemin. Le Mala, lui, vous rappellera qu’il n’est nul besoin de chercher ailleurs ce que vous avez sous les yeux. Ces 108 perles, vous ne devriez jamais vous en éloigner, parce qu’elles contiennent tout ce dont vous avez besoin. Parcourir le même chemin, encore et encore ne devrait jamais vous ennuyer mais être une source de découvertes toujours plus précises, plus profondes. Comment pourriez-vous prétendre avoir épuisé le sens du monde, de ce qui vous entoure ? Si vous avez l’impression de tourner en rond, c’est très certainement qu’il est temps de descendre un peu plus profond, d’écarter les couches que vous avez déjà observées.

Méditer avec un Mala est aussi une véritable épreuve de patience. Ces 108 perles passeront parfois extrêmement vite entre vos doigts. D’autres fois, elles vous sembleront interminables à égrener. Et pourtant, c’est dans ce dernier cas que vos séances vous seront le plus profitables. Vous aurez du mal à rester concentré et vous devrez travailler sur vous pour y parvenir, vous aurez envie d’abandonner et vous vous forcerez à continuer. Que de leçons profitables en perspective !

Méditer avec un Mala vous apportera toute la nouveauté dont vous avez besoin en vous montrant qu’il n’est pas utile de la chercher ailleurs que là où elle est déjà : sous vos yeux, entre vos doigts.       

Voir dans la boutique mieux-être.

 

Écrivez-nous

Lire la suite »

Partager via un média social